Joaillerie

Toutes les pièces de joaillerie sont réalisées entièrement à la main en atelier.

A partir de 0,40ct, les diamants sont accompagnés d’un certificat émanant d’un laboratoire international: HRD, IGI, GIA

HRD-Certificate

Les Perles de Tahïti

Produites par l’huître Pinctada Margaritifera  aux lèvres noires ces perles ont de subtiles nuances de couleurs: du gris anthracite foncé au gris argent, divers reflets de rose, de vert, de bleu, d’aubergine et “aille de mouche” (vert métallique).

Les Perles des Mers du Sud

Après avoir affiné leur technique de perliculture, les Japonais exportèrent celle-ci vers le Pacifique sud là où les perles fines étaient les plus grosses. Leur première destination fut l’Indonésie. Dans les années ’50 ce fut le tour de la Birmanie et de l’Australie tandis qu’en ’62 Tahiti et les Philippines se spécialisèrent à leur tour.

Les perles d’eau de mer se distinguent de leurs cousines Akoya par la taille. Produites par la grande huître Pinctada Maxima (dont le diamètre peut atteindre 30cm) leur taille varie de 9mm à 20 mm.

La Pinctada Maxima aux lèvres d’argent donne naissance aux perles blanches, tandis que l’huître aux lèvres d’or produit des perles aux reflets mordorés.

L’épaisseur de la couche de nacre explique leur lustre satiné.

Les perles Akoya

Le nom du japonais Mikimoto est indissociable de celui des perles de culture japonaise.

Son travail acharné permit, vers 1910, de mettre au point la technique du nucléonnage: l’introduction délicate d’un nucléon ou noyau dans l’huître  reproductrice va, en imitant le processus naturel, donner naissance à une perle.

En raison de la petitesse de l’huître Akoya, le diamètre de ces perles n’excède pas les 10 à 11 mm. Possédant un nucléus, elles sont presque uniformément rondes et surtout réputées pour leur lustre incomparable.

Les Perles d’eau douce

La production mondiale de perles d’eau douce est issue de lacs et fleuves en Chine.

De couleurs variées, elles sont constituées uniquement de nacre car, à la différence des perles d’eau de mer, elles ne sont pas nucléonnées. Seul un petit morceau du manteau d’une huître sacrifiées est introduite dans la partie charnue du mollusque.

De ce fait, les perles sont constituées uniquement de nacre ce qui les rend résistantes.

Par contre, elles ne peuvent égaler le lustre des perles Akoya.

Annamaria Cammilli

Artiste florentine, peintre et sculpteur, Annamaria Cammilli puise sa source d’inspiration dans l’histoire et l’art de sa ville natale mais la nature, en particulier les fleurs, demeure son objet de prédilection.

En 2014, à Las Vegas, lui a été décerné le prix Couture pour la bague Sultana.

DAVICE

Un procédé innovant: des diamants en mouvement !

Les pierres, fixées par un fil de titane, sont en suspension: elles lévitent littéralement !

Le résultat: des pendentifs et boules où les brillants libres bougent et scintillent sur la peau.

Un procédé innovant et délicat à réaliser où le feu des pierres est sublimé!